Respect - Confiance


Le respect est une des choses les plus importantes que nous puissions donner et apprendre à un enfant. 

Le respect de soi-même et le respect des autres est une attitude de vie qui génère un sentiment de sécurité et de confiance en soi, utile pour aborder le chemin de la vie.
C’est une attitude qui impulse l’éveil de l’être humain et l’éclosion de la meilleure part qui est en nous, à tirer de nous le meilleur que nous puissions donner.
C’est une attitude constructrice, réparatrice et source de vie.
C’est aussi l’origine d’une bonne inter-relation avec les autres, cela permet de tisser des relations satisfaisantes et épanouissantes avec les autres, de gérer au mieux les conflits et de pouvoir vivre ensemble, en société.

Par contre le manque de respect est dévastateur surtout chez le tout-petit, "être" en construction, car cela imprime en lui des blessures profondes causes de troubles physiologiques, physiques, psychiques et psychologique qui peuvent être nuisible à son développement et détruire sa capacité à avoir confiance en soi et/ou en l’autre.

La notion de respect de soi et de respect de l’autre, ainsi que le sentiment de confiance en soi et de confiance en l’autre ne sont pas innés comme peut l’être le réflexe de succion.
Ils sont le fruit d’une construction entre les éléments d’une personnalité naissante, des aptitudes particulières (nous sommes tous diffèrent), des influences du milieu extérieur, des circonstances de vie, des expériences, de l’éducation et de l’exemple.
La notion de respect de soi et de respect de l’autre, ainsi que le sentiment de confiance en soi et de confiance en l’autre sont des constructions, des apprentissages faits au travers d'une relation sécure avec l'autre.
C'est pourquoi, en tant que parents ou en tant qu’assistante maternelle, nous devons à l'enfant de faire de notre mieux pour mettre en place les conditions du tissage d'une relation sécure avec l'enfant propice à ces apprentissages du respect et de la confiance. 
C’est pourquoi, en tant que parents ou en tant qu’assistante maternelle nous devons veiller à donner les outils à l’enfant pour faire cet apprentissage, nous devons l’accompagner et surtout nous devons lui donner l’exemple, c’est à dire le respecter lui.

Nous avons tous (ou presque) de bonne intention envers les enfants que nous accompagnons dans la vie.
Mais les intentions ne suffisent pas et parfois, nous sommes maladroits ou bien en croyant bien faire, nous faisons mal. 

Pour nous aider dans cette voie, prendre du recul et prendre conscience de quels sont nos comportements avec les enfants et pointer si nous lui montrons tangiblement du respect, j’ai retrouvé cette petite grille qui peut nous être bien utile

Cette grille est traduite d'un article de Stacie G. Goffin publié en 1989 dans la revue de l'association Childhood Education International. 
Cet article est à l'usage du personnel en crèche mais peut être utile aux assistantes maternelle comme aux parents.

Je fait acte de respect quand :

  • J'écoute ce que l'enfant a à dire.
  • Je prends le temps de m'occuper de l'enfant même si je suis très occupée.
  • Je joue avec les enfants.
  • Je félicite les enfants pour leurs réalisations.
  • Je permets aux enfants de régler leurs différences entre eux.
  • Je fais quelque chose de spécial avec les enfants.
  • Je démontre de l'intérêt pour le projet d'un enfant.
  • Je maintiens le contact visuel avec chaque enfant.
  • J'encourage les enfants à exprimer différents points de vue.
  • Je permets aux enfants de faire des choix.
  • Je laisse les enfants avoir leur intimité.
  • Je considère chaque enfant comme une personne unique.
  • J'appelle les enfants par leur nom.   (oupss ! Nounou Magali a parfois des petits mot doux qui lui échappent au lieu du prénom de l'enfant)
  • J'encourage l'autonomie.
  • Je réponds aux questions des enfants.
  • Je ne coupe pas la parole à l'enfant.
  • Je respecte les choix de l'enfant en ce qui concerne ses amis et ses jeux.
  • Je permets aux enfants de commettre des erreurs.
  • Je suis flexible.
  • Je permets aux enfants de ne pas partager le même avis.
  • Je prends soin de ce qui appartient à l'enfant.
  • J'accorde du temps pour la transition.
  • J'écoute l'enfant qui m'expose un problème et je comprends à quel point la situation peut être ennuyeuse pour lui ou pour elle.
  • Je parle à l'enfant comme à une personne.
  • Je donne à chaque enfant l'occasion de communiquer.
  • Je demande à l'enfant sa solution à tout problème.
  • J'accorde de l'importance aux opinions des enfants.
  • Je n'oublie pas que le jeu a une grande importance pour chaque enfant.