Expérimenter et non produire

Scène de la vie quotidienne

"Sophie, deux ans et demi est contente, elle est avec sa Nounou Adeline à l'atelier des nounous de l'association de quartier.
Elle joue dans la piscine à balle dont elle sort consciencieusement toute les balles une par un de la piscine.

Soudain Nounou Adeline vient chercher Sophie.
"Allez Sophie, on va faire du bricolage. Tu adores le bricolage"
Sophie ne veut pas aller faire du bricolage, elle préfère sortir les balles de la piscine mais l'heure c'est l'heure, Sophie et Nounou Adeline sont venues pour bricoler, il faut donc aller bricoler.

Il faut peindre des assiettes en carton en rouge pour faire des pommes, peindre un pince à linge en vert puis coller sur la pince du papier crépon découper en feuille et pincer la pince sur l'assiette.
"Quelle jolie pomme, nous allons faire" dit Nounou

Sophie est installée à la petite table avec les copains, un pinceau à la main, elle voit la cupule de peinture verte y trempe son pinceau et barbouille la table devant elle. Nounou Adeline la gronde et lui dit :
"il faut peindre en rouge l'assiette et pas en vert"
Nounou Adeline tient fermement la main de Sophie et l'aide à peindre l'assiette en rouge.
Sophie a compris ce qu'on lui demande et elle barbouille joyeusement mais voilà que Nounou Adeline lui prend son assiette et lui donne un drôle d'objet en bois
"On va peindre en vert" dit Nounou Adeline.
Sophie ne comprend pas, tout à l'heure elle voulait peindre en vert et on lui interdit et maintenant on lui demande de peindre en vert.
Bien sûr Sophie n'arrive à peindre en vert la pince à linge qui est petite, elle donne des coups de pinceaux sur la table à côté.
Nounou Adeline lui prend le pinceau des mains et finit de peindre à sa place en marmonnant
"Quelle maladroite !"
Au tour des feuilles maintenant, Nounou Adeline les découpe dans le crépon pour ne pas que Sophie se blesse avec les ciseaux pendant que Sophie se trémousse sur sa chaise.
Et maintenant, pour finir, il faut pincer le pince à linge à l'assiette, c'est trop dur pour la petite main de Sophie, heureusement encore une fois Nounou Adeline est là pour l'aider.

Ce soir à l'heure des mamans, Nounou Adeline sera très fière de montrer l'œuvre de Sophie à sa maman et sa maman ne comprendre pas pourquoi Sophie ne voudra pas l'emporter à la maison…

"Ce n'est pas moi qui l'ait fait " murmurera Sophie d'une toute petit voix mais sa maman ne l'écoutera pas et l'embrassera bien fort parce qu'elle elle a fait une bien jolie pomme. 


Pitié, laissons les petits enfants expérimenter et non produire…


Apprendre par la jeu

Les séquences d'apprentissage de style scolaire sous forme d'ateliers directifs ne sont pas adaptées à l'apprentissage du tout-petit

Dès les années 40 Emmi Pikler (Autriche puis Hongrie) et plus tard dans les années 70 des Chercheurs du Michigan (Etat Uni) du programme "Hight scope perry preschool project" ont démontré que le tout petit s'éveille et apprend par l'expérimentation personnelle sans intervention active d'un tiers et par le jeu

L'enfant est le premier agent de son développement, il est le maître d'œuvre de son processus d'apprentissage et nous ne pouvons que l'accompagner et lui offrir un environnement qui l'incite à agir de manière autonome.
Le désir de découvrir, d'expérimenter, d'apprendre et de créer est intimement lier à la motivation, à la curiosité de l'enfant à découvrir le monde qui l'entoure.

Le jeu constitue, bien plus que les animations, le travail en atelier ou en activités dirigées, un moyen privilégie d'interaction et d'évolution pour l'enfant.

Avec les tout-petits, ne soyons pas des "animatrices" mais des "accompagnatrices".

Chez MaM et les Ti'zOzios du Lez

(suite de l'article prochainement)