Nounou et fière de l'être

Ma profession est assistante maternelle et c'est toujours ce que je dis quand on me demande quel métier je fais.

Cependant, je me fais appeler "Nounou" par les enfants accueillis et leurs familles.

Certaines assistantes maternelles refusent d'être appelée nounou, elles trouvent que cela ne fait pas "professionnel".
Le respect d'une profession ne passe par l'utilisation d'un diminutif pour nommer celle-ci.
Le respect porté à une profession passe autant par le regard que la profession porte sur elle-même que par le regard que les autres portent sur elle.
Si les assistantes maternelles se vivent comme des professionnelles de la petite enfance, et surtout, agissent en tant que telles, alors les autres les considéreront comme telles, quel que soit le nom dont elles se font appeler.

D'autres trouvent que nounou fait référence aux anciennes nourrices et ne se reconnaissent plus dans cette appellation.
Je n'ai pas honte des origines de ma profession et de son histoire.

Personnellement, j'aime le mot nounou, cela rime et sonne comme doudou.
Un doudou, c'est quoi ? 
C'est un support transitionnel, qui rassure l'enfant, le sécurise pour l'aider à grandir et s'épanouir.

Voilà une belle définition de mon métier : être un "support transitionnel" pour aider les enfants à bien grandir avec plaisir et bonheur.
Une bien belle définition et je l'assume avec fierté…

Alors oui, je suis aussi nounou et fière de l'être ! 


(par Magali)